Aider les autres. C’est le crédo de l’Association Nantaise d’Aide aux familles. C’est aussi celui des personnes qui ont choisi de s’y investir, comme Céline, assistante de vie. Rencontre.

Bonjour Céline. Vous êtes arrivée à l’Anaf en 2007 lors de l’ouverture du service « Garde d’Enfants ». Racontez-nous.

« J’ai commencé ma carrière professionnelle comme chirurgien-dentiste, avec l’envie de soigner les gens. Mais j’ai vite réalisé que ce métier se limitait à l’acte technique et qu’il me manquait cette notion d’humain. Titulaire d’un BAFA, j’ai naturellement choisi une reconversion ciblée auprès des enfants, que j’avais déjà côtoyés lors d’animations en centre de loisirs. Après avoir effectué des gardes d’enfants auprès de particuliers, j’ai postulé à l’annonce proposée par l’Anaf, lors de l’ouverture de son service. »

Comment votre situation professionnelle a-t-elle évolué depuis votre entrée dans l’association ?

« En 2009, lors de la création du service dédié aux personnes âgées et/ou en situation de handicap, j’ai tenté ma chance. C’est ainsi que je suis devenue assistante de vie. Aujourd’hui, je ne compte pas en rester là ! Je prépare une VAE (validation des acquis de l’expérience) pour devenir Auxiliaire de vie sociale. En complément de 20 heures de formation, je dois rédiger une analyse de cas pratique pour août et préparer le passage de l’examen pour novembre. C’est beaucoup d’investissement personnel mais je suis plutôt sereine !. »

Une chose vous tient particulièrement à cœur dans votre métier, c’est le « bien-manger ». Comment cela se traduit-il ?

« J’interviens, au quotidien, auprès de familles et de personnes âgées ou handicapées. Mes missions diverses consistent à les aider, de la toilette à l’entretien du logement, de l’accompagnement scolaire aux tâches administratives. L’objectif commun de tout cela est bien de maintenir ou de restaurer leur autonomie à domicile. Et cette autonomie réside aussi dans les repas : leur composition, leur préparation et leur consommation. Parce que beaucoup de gens n’ont pas conscience de ce qu’ils mangent !

C’est ainsi qu’en 2012, lorsque la Ligue contre le cancer a mis en place un partenariat autour de la Prévention alimentaire, avec l’Anaf et plusieurs centres sociaux culturels de Nantes, j’ai souhaité y participer. En 5 ateliers de cuisine de 3 heures, présentés en binôme avec une diététicienne, notre but était de faire évoluer les comportements alimentaires, d’ouvrir les consciences au bien manger sans trop dépenser, mais aussi de rompre l’isolement des gens. »

Une belle initiative ! Comment cela a-t-il évolué aujourd’hui ? Etes-vous devenue cuisinière ?

« Non, mais c’est vrai que je passe beaucoup de temps en cuisine ! Depuis 2013, avec le directeur du Centre social culturel de Port Boyer et la responsable des actions collectives de l’Anaf, nous avons mis en place des Ateliers Cuisine, le vendredi, tous les 15 jours, avec l’idée très simple de cuisiner ensemble, de 10h à midi et de manger ensemble, de midi à 13h30. Avec une petite quinzaine de fidèles, nous réalisons des recettes dans la cuisine du centre. Des recettes proposées par la Ligue contre le cancer, trouvées sur internet ou dans les livres de cuisine, imaginées par des intervenants extérieurs ou par les participants eux-mêmes.

Les thématiques ‘Cuisine du Monde’ connaissent d’ailleurs un véritable succès ! Plus qu’un moment partagé, c’est devenu un vrai rendez-vous où chacun participe à sa façon. Bien sûr il faut parfois composer avec certaines personnalités mais le bilan est très positif ! Convivialité, meilleur confiance en eux, meilleure gestion de leurs courses et de leurs repas, l’après-midi se poursuit même parfois par des jeux de société ! Nous organisons aussi des sorties, toujours en lien avec notre sujet, comme un simple pique-nique ou l’exposition sur la composition des menus, à la Médiathèque Floresca Guépin, en février dernier. »

Comment envisagez-vous l’évolution de ce projet ?

« J’aimerais beaucoup développer des actions auprès du jeune public, comme la prolongation de ‘Ma pause goûter’, organisée en 2015 en partenariat avec la Mission santé de la ville de Nantes, l’Accord et l’Anaf. Autour de stands et de jeux ludiques, les enfants et leurs parents sont alors conviés à composer le goûter idéal. Car les bonnes habitudes alimentaires se prennent dès le plus jeune âge ! J’aimerais aussi avoir le temps de confectionner un livre regroupant toutes les recettes testées dans l’année. »