Créer du lien. Vaincre l’isolement. Ce sont des objectifs primordiaux défendus par l’Anaf au quotidien. Nathalie Beaufort et Aurélien Paradis, salariés de l’association,
ont souhaité aller encore plus loin. Rencontre.

Bonjour Nathalie. Bonjour Aurélien. Quels sont vos rôles au sein de l’Anaf ?

Nathalie : « Je suis Technicienne de l’Intervention Sociale et Familiale depuis 2 ans. ‘Volante’, je ne suis pas affiliée à un secteur particulier. J’ai en charge des familles qui ont besoin d’une aide complémentaire à un moment donné. Mais je m’investis et j’aime entrer dans leurs univers pour leur apporter un accompagnement plus précis. »
Aurélien : « Moi, je suis Auxiliaire de Vie Sociale et salarié de l’Anaf depuis 6 ans. Je suis affecté au secteur Famille ainsi qu’aux personnes âgées et handicapées. Je peux visiter jusqu’à une dizaine de familles par semaine ! Ce que j’apprécie par dessus tout, c’est l’autonomie du métier. »

Aujourd’hui, vous souhaitez parler d’un projet qui vous tient à cœur. Un projet né d’une simple constatation…

Nathalie : « En effet, depuis plusieurs années, nous avons remarqué que, parmi les familles bénéficiant des services de l’Anaf, peu d’entre elles partaient en vacances l’été. Par défaut de moyens parfois, par manque d’habitude aussi. » Aurélien : « C’est ainsi qu’ont germé l’envie et l’idée de réfléchir à un projet pour permettre à quelques familles de s’évader un peu, le temps d’une journée ou d’un week-end… « 

Une belle idée ! Encore fallait-il la concrétiser. Comment avez-vous procédé pour l’organiser ?

Nathalie : « Cela a pris sur plusieurs mois. Nous avons bénéficié de l’aide et de l’expertise de l’Agence Radar, une agence nantaise spécialisée dans les projets de développement territorial des différents domaines du ‘Vivre ensemble’, comme l’habitat, l’emploi ou les services aux habitants. Monsieur MOREELS, le directeur de l’ANAF, a pu obtenir de la CAF un financement complémentaire pour ce projet d’action collective. Après un sondage auprès des familles, nous avons pu, dès le mois d’avril, organiser des ateliers par groupes, composés de professionnels et de familles. Une véritable collaboration ! »

Aurélien : « Ces ateliers mensuels de 2h ont permis de débattre sur l’évènement à créer. Sortie au zoo ou à la mer, pour la journée ou plus, chacun a pu donner son avis et ses attentes. Les contraintes de budget et de transport ont finalement orienté le projet vers une journée plus accessible à la Roche Ballue, un site naturel de loisirs à Bouguenais. »

Concrètement, comment s’est déroulée cette journée ?

Aurélien : « Il y a eu en fait 2 journées, les 23 et 30 juillet, avec des groupes différents. En ce qui concerne notre groupe, nous étions 5 professionnels et 5 familles. Nous avions défini des horaires, de 9h30 à 18h. Nous y sommes allés tous ensemble, en bus, accompagnés de 2 voitures pour la logistique. Chaque professionnel et chaque famille avait une tâche bien précise, du responsable de l’appel au chef barbecue ! Et chacun a parfaitement accompli sa mission ! »

art9-sortie

Nathalie : « Tout le monde avait apporté des jeux (bulles de savon, Mölkky, ballons, frisbee) et un pique-nique à partager. Il y avait aussi de nombreuses activités proposées sur le site, comme la baignade ou l’initiation à l’art floral japonisant. Grands comme petits, on ne s’est pas ennuyé ! Si bien, que le moment venu, se dire au revoir n’était pas évident ! »

Une initiative qui semble avoir eu beaucoup de succès. Comment définiriez-vous cette journée ?

Nathalie : « Le succès est lié tant à la détente de la journée qu’à la découverte du lieu ! Une journée riche en émotions et bénéfique pour tous : pour les familles qui ont pu échanger entre elles et finalement appréhender leurs problèmes différemment, et pour nous, professionnels et collègues, qui avons pu aussi apprendre à mieux nous connaître. »

Aurélien : « Oui nous avons beaucoup apprécié de voir les familles dans un autre contexte que leur quotidien et leur environnement. Le sondage réalisé à la suite de cette expérience révèle des retours très positifs ! Un moment de partage et d’échange à renouveler ! »

Aimeriez-vous renouveler l’expérience ?

Nathalie et Aurélien : « Oui, sans aucun doute ! Un temps de bilan est prévu mi-octobre. Ce sera surtout l’occasion de tous se revoir, découvrir les photos prises lors de la sortie et prolonger le moment ensemble. »