Comme tout citoyen, les usagers de l’association ont retrouvé depuis le 11 mai une certaine liberté de se déplacer avec toutefois le maintien du principe de distanciation sociale et des restrictions liées à l’évolution de l’épidémie.

Pour notre association, cela s’accompagne de nouvelles consignes qu’il nous faudra faire évoluer en fonction des recommandations des autorités nationales et locales.

Depuis le début de la crise, nous sommes restés en lien de différentes manières avec les usagers.

Une partie des prestations liées aux actes essentiels de la vie quotidienne a été maintenue, tandis que d’autres, l’entretien du linge et du logement par exemple, ont été suspendues.

Nous devons organiser la reprise progressive des activités en maintenant les priorités aux besoins essentiels. Dans tous les cas, intervenants et bénéficiaires sont acteurs du respect des gestes barrières, qui doivent se poursuivre. Voici en quoi ils consistent :

 

L’intervenant(e) est équipé(e) d’un masque chirurgical lors de l’intervention à domicile. Il pourra aussi être demandé à l’usager de porter un masque.

 

Une distance d’un mètre est à respecter entre l’intervenant(e), le bénéficiaire (ou ses proches)

 

Aperçu de l’image

L’intervenant(e) se lave très régulièrement les mains lors de l’intervention ou utilise une solution hydroalcoolique

 

Pour les actes essentiels (aide à la toilette, aide au transfert), il faudra veiller à ne pas se faire face. Nous proposons aux personnes aidées de se munir d’un masque, et nous le requerrons si la personne (ou l’un de ses proches) tousse.

Le déconfinement progressif ne signifie donc pas un retour à la normale, mais c’est une nouvelle étape, que nous préparons ensemble professionnels et usagers.

Ce sera l’occasion, pour nos adhérents qui n’ont pas vu leur intervenant(e) depuis près de deux mois, de se retrouver.

Nous remercions nos équipes qui, tout au long du confinement, ont fait preuve de professionnalisme et de vigilance. Vigilance rigoureuse qui sera maintenue afin d’assurer à tous le contrôle de cette épidémie avec laquelle nous devons apprendre à vivre.